Processus sociocognitifs organisateurs et intégrateurs des pratiques d’enseignement-apprentissage

Auteur(s) Sandra Safourcade
Événement Colloque du CRIFPE
Type Communication orale
Symposium Croire en ses capacités d’apprendre et de faire apprendre : perspectives de l’accompagnant et de l’accompagné dans différents contextes d’apprentissage
Résumé Concept central de la théorie sociocognitive et mécanismes clés de l’agentivité humaine, les croyances d’efficacité personnelle sont des processus médiateurs du comportement humain et plus particulièrement des relations entre les individus et leur environnement. Ces croyances représentent des jugements, des estimations des individus de leur pouvoir à produire des résultats. Au-delà d’un simple contrôle de l’action, elles traduisent un pouvoir d’action des individus (Bandura, 2002). Dans le champ de l’éducation et de la formation, ces croyances d’efficacité personnelle influencent le processus d’enseignement-apprentissage. Plus spécifiquement, elles agissent sur le niveau organisationnel et orchestral des pratiques enseignantes et apprenantes. Ce glissement d’une approche structuraliste vers une approche écologique met en lumière une forte intervention du contexte dans la composante sociocognitive des pratiques et un questionnement des notions d’efficacité et de compétence dans le domaine de l’éducation et de la formation. À l’aide de plusieurs enquêtes conduites depuis plus de dix ans sur le sentiment d’efficacité personnelle et le sentiment de compétence des enseignants et des apprenants dans le champ scolaire et celui de l’enseignement supérieur (universités, grandes écoles), nous montrerons en quoi ces processus sociocognitifs sont producteurs d’un cadre organisateur, mais également intégrateurs des pratiques d’enseignement-apprentissage.
Bloc V124
Durée 25 minutes
Salle